Ivaldi English Ivaldi Français Ivaldi English Ivaldi English

Contactez-nous

33 (0)2 32 38 26 16

FAQ

Doit on toujours avoir un ajustement H7 pour les cartouches chauffantes haute charge ?

Non, l’ajustement est fonction de la température d’utilisation et de la charge spécifique (w/cm²) de la cartouche. H7 peut s’appliquer dans la majorité des cas, mais pour les cas extrêmes comme des charges ou températures élevées, il faudra encore réduire le jeu de montage. C’est le cas d’outil pour le marquage de bois.

Pour les cartouches longues, il est parfois impossible de respecter cette tolérance. Il faudra alors réduire la puissance, ou voir les courbes d’ajustement dans les données techniques ou demander conseil à notre service technique.

Doit on avoir un meilleur ajustement pour une cartouche haute charge qu’une cartouche basse charge ?

Non, à charge spécifique identique, une cartouche haute charge accepte plus de jeu qu’une cartouche basse charge, car elle est mieux optimisée thermiquement et les matériaux utilisés ont de meilleures propriétés thermiques.

On a pris l’habitude de dire qu’il faut un meilleur ajustement pour les hautes charges parce qu’elles sont souvent conçues avec des charges supérieures.

Les cartouches ne peuvent pas fonctionner dans l’air ?

C’est faux, elles le peuvent si vous respectez certaines conditions, comme la charge et l échange dans l’air.

Les conditions sont semblables aux éléments blindés conçus pour fonctionner dans l’air. De par leur conception les cartouches chauffantes haute charge peuvent supporter des charges supérieures aux éléments blindés.

Que se passe t’il si je vais au delà des 800°C avec une cartouche ?

L’isolant qui est généralement de la magnésie (MgO) perd ses propriétés d’isolation et vous risquez d’avoir trop de courant de fuite et de ne plus respecter les normes de sécurité.

La charge en W/cm² doit aussi être adaptée au jeu de montage et à la régulation.

Pourquoi certaines cartouches haute charge en vieillissant ne chauffent qu’a moitié ou ont une valeur ohmique double ?

Cela vient de leur conception. A partir d’une certaine longueur, variable suivant le Ø et (ou) l’intensité, les cartouches haute charge sont réalisées avec plusieurs circuits connectés en parallèle. Quand y a 2 circuits ou plus, ils ne grillent jamais en même temps.

Comment régler ce problème de résistance qui grille en ne chauffant que sur une moitié ?

Soit il faut un contrôle sur l’intensité, soit et si c’est possible, utiliser une cartouche avec un seul circuit de conception différente, comme les monotubes. Les monotubes admettent des puissances plus faibles et doivent avoir une longueur suffisante pour être fabricable.

Pourquoi certaines cartouches chauffantes reprennent l’humidité ?

Les cartouches chauffantes standards sont conçues sans partie non chauffante, il n’est donc pas possible de faire un scellement étanche qui tienne à haute température. Pour créer une étanchéité, il faut une partie non chauffante.

Pourquoi certaines cartouches sont avec une tête céramique et d’autre sans tête sortie souple ?

La tête céramique agit comme un écran thermique qui protège les câbles. C’est aussi une solution plus économique.

Quels sont les avantages et les inconvénients des graisses thermiques ?

Les graisses thermiques sont constituées d’un lubrifiant minéral et de particules métalliques. Certaines graisses sont plus chargées que d’autres. Les plus chargées améliorent le montage et le transfert thermique, mais ne facilitent pas le démontage. Les autres améliorent le montage et le démontage, mais n’améliorent pas le transfert thermique. La graisse que nous utilisons est fortement chargée pour améliorer le transfert thermique.

Peut on compenser les jeux de montage avec de la graisse thermique ?

Non, car la partie lubrifiante se vaporisera à température élevée et vous aurez une pollution de votre installation, ainsi que de la cartouche chauffante sans amélioration de l’échange thermique.

Pourquoi ai-je tant de mal à démonter une cartouche chauffante ?

A haute température la cartouche et l’outillage s’oxydent. L’avantage est d’améliorer le transfert thermique mais le démontage est plus difficile.

Pourquoi les cartouches que j’installe ont une durée de vie de plus en plus courte ?

En chauffant des oxydes se forment dans l’alésage et sur la surface de la cartouche. Quand vous remplacez une cartouche et nettoyez l’alésage des oxydes, l’alésage a légèrement augmenté en diamètre. La qualité des aciers est donc importante.

Qui peut le plus peut le moins, puis-je mettre une cartouche plus puissante que nécessaire ?

Non, sauf si vous installez une régulation adéquate (comme des gradateurs de puissance par angle de phase). Dans tous les autres cas la résistance subira des variations thermiques importantes qui réduiront sa durée de vie.

Quand puis-je utiliser une cartouche auto régulée ?

Quand vous avez besoin de faible puissance avec une température peu élevée et peu précise. La température de stabilisation dépendra des conditions d’échange. Les applications les plus courantes sont la mise hors gel, l’évaporation de condensat, etc.

Qu’est ce que les effets de bord ?

Les effets de bord se caractérisent par une température plus faible aux extrémités d’un outillage ou d’une pièce à chauffer ou de la résistance. En fait la surface d’échange sur les bords est plus importante pour une même puissance installée dans le reste de l’outillage ou de la résistance. On compense les effets de bord en augmentant la puissance des résistances aux extrémités.

Pourquoi ma cartouche ne chauffe pas jusqu’au fond ?

De la même façon qu’il y a un isolant électrique entre le corps de la cartouche et sa partie active, il y a aussi un isolant au fond.

Quand doit-on utiliser une cartouche haute charge plutôt qu’une cartouche basse charge ?

Ce n’est pas votre problème, à moins de savoir vraiment ce que vous voulez, notre service technique doit vous proposer la solution la mieux adaptée à votre problème, alors ensuite que la cartouche soit une haute ou basse charge n’a pas d’importance. Nous devons vous livrer la cartouche qui vous donnera la meilleure satisfaction.

Pourquoi certaines cartouches moyenne charge ont une meilleure durée de vie que les éléments blindés ?

Dans leur conception, nous plaçons jusqu’à 4 éléments chauffants montés en parallèle ou en série pour réduire la charge sur le fil. On peut ainsi passer plus de puissance pour une même température interne.

Pourquoi une cartouche haute charge coûte plus cher qu’un élément blindé ?

Pour optimiser thermiquement un élément chauffant, il faut placer le fil le plus prêt possible de la paroi. Pour ce faire nous utilisons des pièces en magnésie semi frittées bien plus onéreuse qu’une simple poudre. L’avantage est de pouvoir fabriquer un élément chauffant de très faible dimension, là ou un élément blindé n’est pas réalisable.

Pourquoi les cartouches chauffantes admettent généralement des charges plus élevées que les éléments blindés ?

Leur conception est essentielle. L’épaisseur de l’isolant est réduite au minimum et de qualité supérieure. Le calcul du fil peut aussi être d’avantage optimisé.

Il y a aussi l’ajustement. Nos cartouches haute charge sont rectifiées avec une précision de 2 ou 3 centièmes pour réduire au mieux la résistance thermique. Ainsi le flux de chaleur passe plus facilement, et l’on peut admettre des températures plus élevées.

J’installe une résistance et mon installation disjoncte. Les résistances sont elles contrôlées ?

Oui, elles le sont. Certaines résistances ne sont pas étanches car toutes leurs parties sont chauffantes. Il n’est pas toujours possible de faire une obturation étanche. Lors du transport ou du stockage, il peut y avoir une reprise d’humidité quand le climat est chaud et humide. Les solutions possibles sont d’étuver les résistances avant leur mise en place, ou de mettre en chauffe progressivement le temps que l’humidité soit chassée. On peut aussi livrer les résistances dans un emballage étanche avec dessiccateur.

Newsletter

Certifications

Certifications Ivaldi
  • Convention d’affaires ITER & NUCLEAIRE CIVIL
    La Convention d’Affaires ITER & NUCLEAIRE CIVIL 2012, située au CETIM de Saint Etienne est organisée par le Pôle ViaMéca et ses partenaires. Elle présente des conférences plénières les matins et rassemble les décideurs de la filière Nucléaire autour de rendez-vous d’affaires concrets, ciblés, préparés à l’avance et validés en amont par les deux parties […]
  • Salon Power énergies
    Le salon Power Energies 2012 ouvrira ses portes les 25, 26 et 27 septembre au Parc des Expositions d’Avignon. Ce rendez-vous incontournable a pour objectif de réunir les professionnels des énergies, dans le but de construire et d’échanger autour des solutions d’avenir. A proximité de grands sites nucléaires français, de plusieurs centrales thermiques et hydroélectriques, […]

Facebook